Couvre-feu et équitation ; confinement et équidés : tous les textes légaux.

Couvre-feu, reconfinement dans l'air ? Ce qui est légal.

En cette période de couvre-feu,  et dans la jungle des communiqués, récapitulatif de ce qui est autorisé : 

Les centres et clubs doivent impérativement mettre en place des plannings d’accueils et toutes les mesures sanitaires et de distanciation physique adaptées à la configuration des lieux pour la sécurité des employés et des propriétaires présents. - Ministère de l’Agriculture

Les manèges équestres restent ouverts pour accueillir une pratique sportive encadrée dans le respect des protocoles applicables (distanciation, port du masque avant et après la pratique, et autres gestes barrières). - Ministère des Sports

A compter du 16 janvier 2021, et pour une durée de 15 jours minimum, en tant qu’établissements sportifs de plein air, les centres équestres et les clubs d’équitation peuvent accueillir du public pour toute activité encadrée à destination exclusive des personnes mineures et pour toutes activités physiques et sportives des personnes majeures (qu’elles soient licenciées ou non de la F.F.E. NDLR)- Ministère de l’Agriculture

Les espaces collectifs clos sont réservés aux éducateurs sportifs et aux gestionnaires des centres équestres et l’accès des vestiaires ne sera autorisé que pour un usage individuel. - Ministère de l’Agriculture           

Dans les équipements sportifs de plein air (ERP de type PA et assimilés – les centres équestres NDLR), la pratique auto-organisée comme encadrée reste possible dans le respect du couvre-feu et des protocoles sanitaires. Dans ces ERP de plein air, si l’activité est encadrée, le seuil des 6 personnes ne s’applique pas. - Ministère des Sports

Pour suivre des cours dans une structure équestre adhérente à la Fédération Française d’Equitation,  un protocole d’accès validé par les Ministères des Sports, Agriculture et Santé  doit être rigoureusement suivi par les pros et leur clients.  - FFE               

Après 18h00,  nourrir, prendre soin de ses équidés, que l’on soit un particulier, licencié ou non de la F.F.E,  adhérent au non à une association ou un centre équestre :

En cas de nécessité, au-delà des 18h réglementaires, munissez-vous d’une attestation de déplacement et cochez la case 2 « Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé ». - Ministère de l’Agriculture

Idem pour une urgence vétérinaire avec déplacement de l’équidé dans une clinique. Pensez à vous munir de son carnet d’immatriculation pour tout déplacement. - IFCE

Déplacement d’équidé en période de confinement pour un particulier :

Autorisé à titre exceptionnel. Si vous faites l’aller/retour avec Dadou pour suivre un cours, ça marche pas !

Si, par exemple, vous changez de structure équestre (fin de contrat, nouveau club etc..), ou si vous déplacez définitivement ou pour une longue période (d’un pré à un autre pré, ou d’un pré à un club, etc…) se munir du carnet d’immatriculation de l’équidé (obligatoire dans tout déplacement, Covid ou pas) + votre attestation de propriété de l’animal + l’attestation dérogatoire case 2 cochée +  attestation du lieu de détention de l’équidé- IFCE©

©EquitAdvise Crédit Photo : jeffphotograhies.com

 

enlightenedTous les liens :

Ministère de l’Agriculture : https://agriculture.gouv.fr/covid-19-faq-sante-animale

Ministère des Sports : https://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/article/application-des-decisions-sanitaires-pour-le-sport-a-partir-du-16-janvier

I.F.C.E : https://www.ifce.fr/ifce/infos-equides-covid-19-reconfinement-mieux-se-renseigner/

F.F.E https://mailing.ffe.com/ffe/20201110-1/PROTOCOLE_CENTRE_EQUESTRE_-_010-11-2020_VF.pdf

25-01-2021